Voeux 2018

Janvier 2018

Anticiper l'avenir pour construire l'agriculture des Pyrénées de demain

VoeuxACAP 2018Le Président Pierre Martin, les membres du bureau et toute l'équipe technique de l'ACAP vous présentent leurs vœux les plus chaleureux pour 2018 !

Recrutement d'un(e) chargé(e) d'études prospectives

Décembre 2017

L'ACAP recrute en CDD avec perspectives CDI

L'ACAP recrute un(e) chargé(e) d'études prospectives des dynamiques agricoles et pastorales de montagne. Il ou elle sera chargé(e) de mettre en oeuvre des projets de coopérations interdépartementaux à l'échelle des Pyrénées, inter-massifs à l'échelle de la France ou encore de l'Europe : rédaction de rapports et documents de synthèse, fiches de capitalisation d'expériences, organisation de séminaire restitution des résultats, coordination des partenaires techniques, organisation de réunions, suivi des livrables...Plus ponctuellement et dans la continuité des études, il ou elle sera chargée de produire des analyses thématiques, outils d'aides à la décision politiques à destination des professionnels agricoles.

L'ACAP recherche un profil de formation supérieur (BAC+5) en agriculture et/ou développement rural avec une bonne connaissance des activités agricoles et de ses enjeux en général, des instances européennes et programmes de financement, des Organisations Professionnelles Agricoles et des Chambres d'Agriculture.Pour satisfaire aux projets de coopération, la maîtrise de l'espagnol est indispensable ; la maîtrise de l'anglais et du portugais serait un plus.

Télécharger l'offre d'emploi

Un groupe montagne APCA/FNSEA dans les Alpes

Septembre 2017

20170913 184251La FNSEA et l'APCA ont décidé de tenir une fois par an leur groupe montagnes et zones défavorisées conjointement et décentralisé.

Réuni à Mendes dans le Massif Central en 2016, c'est les Alpins - ou plus exactement les Savoyards de Aime - qui ont fait l'honneur d'accueillir ses membres le 13 et 14 septembre dernier.
C'est sous les tous premiers flocons de neige que les professionnels de tous horizons montagneux ont découvert ou redécouvert l'estive de Plagne. Guidé par le Président du Groupement Pastoral, les secrets de la performance économique leur ont été - enfin - révélés : salle de traite mobile pour une traite en tout lieu et par tout climat, laiterie d'altitude, affinage collectif, différenciation et origine produits, lesquels composent les conditions minimales du maintien et du renouvellement des exploitations pastorales. L'ingéniosité des montagnards pour faire face aux défis structurels de leur environnement est sans limite. Il faut les voir ces exploitations à flanc de montagne. 20170913 181932Les surcoûts de production sont partout : matériels spécifiques montagne, terrassement et bâtiments d'élevage, achat de fourrage... Les compenser devient l'un des principaux challenge des savoyards, au même niveau que la conciliation des usages et la pression foncière.

C'est dans ce contexte que les professionnels APCA/FNSEA ont débattus des dispositifs de soutien aux agriculture de montagne : ICHN, PAC actuelle, règlement omnibus, PAC post 2020 et bien évidemment prédation.

Si les montagnes ne se rencontreront jamais, les montagnards savent franchir les frontières pour jouer la carte du collectif, défendre et promouvoir les activités agricoles, dont les rôles dépassent les sommets de la triple performance dans ces territoires fiers et insolents.

Assemblée Générale 2017 de l'ACAP

Juin 2017

bruxelles en déplacement dans la vallée du baretous

Ag Participants PierreStMartin

Comme chaque année notre association a tenu son Assemblée Générale dans l'un des six départements du Massif des Pyrénées, cette fois-ci dans les Pyrénées-Atlantiques sur la commune de la Pierre Saint-Martin dans la très verdoyante vallée béarnaise du Barétous grâce à l'hospitalité de la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Au lendemain de la consultation publique lancée par la DG AGRI sur la PAC post 2020, les participants ont débattu des enjeux du pastoralisme pyrénéens avec Alain Rousset, Président du Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine et une délégation de la direction Générale de l'Agriculture expressément mandatée pour mesurer l'importance des dispositifs européens de soutien à l'agriculture de montagne.

C'est programme le programme de cette Assemblée Générale a été pensé de manière intelligente et interactive : en partant du local, à la rencontre de deux éleveurs-gardiens sur l'estive de la Pierre Saint-Martin aux enjeux des politiques européennes.

Une AG placée sous le signe de la coopération

Euromontana AGACAPA l'issue de ces visites, cette Assemblée Générale s'est poursuivie par les présentations d'usages statutaires (rapport d'activités).

Passer du terrain à la salle de réunion n'a pas pour autant arrêté le voyage grâce à la participation de Jésus MANGADO URDANIZ de l'INTIA une structure de développement agricole de Navarre et d'Alvaro PICARDO de Junta de Castilla y Léon, une collectivité territoriale espagnole. Tous deux venus directement d'Espagne pour présenter un état des lieux du pastoralisme en Navarre et en Castilla et la prise en compte de leurs enjeux dans les politiques publiques qui les concernent. Y sera notamment discutée la question de la reconnaissance des surfaces pastorales dans la PAC. C'est une première pierre à l'édifice d'un projet ambitieux que l'ACAP a déposé, aux côtés de 3 autres partenaires espagnols et portugais, dans le cadre d'un INTERREG SUDOE (PATRIMPASTO).

De la France à l'Espagne, les débats sont remontés à l'échelon européen à travers l'intervention de Juanan Gutierrez, Président d'Euromontana, spécialement mobilisé sur la question de la réforme de la politique de cohésion et des opportunités ouvertes dans ce cadre pour nos montagnes. Le 7 juin dernier plus de 100 participants se sont mobilisés pour assister à une conférence sur "la politique de cohésion dans les zones de montagnes, comment améliorer la contribution des montagnes et les bénéfices pour les territoires de montagne" organisée conjointement par Euromontana et la DG REGIO. La DG REGIO a également prévu d'ouvrir début juillet une consultation publique à ce sujet.

Valle Barretous 20170702
Pour aller plus loin, retrouvez en téléchargement